Vie du W. Régles et courtoisie respectées??? Incivilité sanctionnée!

Bonjour,

Je tenais à saluer les propriétaires présents lors de notre réunion du 12 novembre dernier.

Parmi les points développés, nous avons rappelé le respect du règlement intérieur.

Ce règlement intérieur complète les statuts de notre association. Dans le cadre de nos activités sportives, la loi impose de nous doter d’un tel règlement.  Il définit l’ensemble des règles de vie de notre association et fixe les droits et les devoirs de ses adhérents. Chaque membre de cette communauté a le devoir de les respecter et surtout de les faire respecter.

Malheureusement, certains membres ou cavaliers invités s’estiment être au-delà des droits et du respect de la personne. En conséquence d’un comportement agressif, du mépris des personnes et des règles de sécurité,  une cavalière, non membre, a été sanctionnée. A l’unanimité, les membres du Comité l’ont exclue de l’EEWAE et l’ont interdite d’utilisation des infrastructures.

Vous trouverez ci-dessous quelques extraits des articles de notre règlement intérieur publié sur notre site.

Le port de la bombe ou de toute autre protection encéphalique conforme à la norme européenne EN 1384 est obligatoire dans l’infrastructure (…) :

Les cavaliers désirant monter des chevaux ou poneys de propriétaires sur les installations de l’association (manèges et carrières) ou dans l’infrastructure du club doivent être membres de l’EEWAE.

Tout propriétaire qui souhaiterait confier temporairement des tâches de soins ou pansage de son équidé à une personne tierce non membre de l’association doit au préalable en aviser le Président de l’EEWAE ou son délégué ou un enseignant.

Il en va de même si un propriétaire souhaite inviter, pour une durée maximale d’une journée, un cavalier, titulaire de la licence FFE à jour, à monter son cheval dans l’enceinte de l’EEWAE. Et cela,  quel que soit le motif de cette invitation. (…) Tout manquement à cette règle expose le contrevenant à une éventuelle exclusion sans appel, des poursuites ou plaintes que pourraient lancer L’EEWAE contre le propriétaire et son cavalier invité.

Pendant le déroulement d’une reprise animée par un enseignant, tout propriétaire se présentant à la porte du manège est prié de demander à l’enseignant présent l’autorisation de pénétrer sur la surface de travail et de préciser son intention : (…) L’autorisation peut lui être refusée, en particulier lorsque le manège est divisé pour permettre le déroulement de plusieurs reprises simultanées. L’accès du manège est INTERDIT lors d’une intervention médicalisée auprès d’un cavalier à terre.

Charte des membres et réglement intérieur 

Ci-dessous un article décriviant les recommandations concernant le port de la bombe, publié par la FFE

Le port du casque : comment l’imposer ?

En cas d’accident, la responsabilité de l’établissement peut être recherchée. Afin de prévenir d’éventuels contentieux, tout doit être mis en oeuvre pour que cavaliers, propriétaires et salariés du club mettent un casque à chaque fois qu’ils montent à cheval.

Sécurité des cavaliers

Dans les reprises encadrées et donc sous la responsabilité de l’enseignant, le port du casque à la norme doit être imposé à tous les cavaliers. Pour les propriétaires montant leurs chevaux en dehors de séances encadrées, il est possible qu’un établissement impose le port d’un casque à tous les cavaliers pratiquant l’équitation sur sa structure et ce quelque soit leur niveau de pratique. Cette obligation, justifiée par un motif de sécurité, peut être insérée dans le règlement intérieur, ainsi que dans les contrats de pension.

Sécurité des salariés

L’employeur a une obligation de sécurité de résultat vis-à-vis de ses salariés, c’est-à-dire qu’il est systématiquement responsable si ce dernier se blesse. En conséquence, une simple information ne suffit pas et le port du casque doit être imposé aux salariés pendant le temps de travail. Le non respect de cette obligation peut entraîner une sanction disciplinaire allant jusqu’à un licenciement.

Comment ?

Afin d’imposer le port du casque, il est utile d’informer un maximum les cavaliers et salariés :

  • Afficher clairement que le port du casque à la norme EN 1384 est obligatoire sur l’ensemble de l’établissement.
  • Intégrer dans le règlement intérieur et dans les contrats que le port du casque à la norme est obligatoire. Un modèle de règlement intérieur est consultable ici ;
  • Mettre à la disposition des cavaliers des casques qui seront numérotés et répertoriés dans un registre des casques. Dans ce registre, doivent être indiquées les dates de désinfection des casques, leur date d’entrée et leur date de sortie ou de mise au rebus. Un casque est mis au rebus dès lors qu’il a subi un gros choc.