TREC

Les techniques de randonnée équestre de compétition (plus connues en français sous leur nom abrégé, TREC) sont un ensemble d’épreuves réunies au sein d’une même compétition, qui a pour objectif de faire ressortir les qualités d’un couple cheval et cavalier. Ces exercices sont inspirés des difficultés que l’on peut rencontrer en randonnée équestre. C’est la discipline phare du tourisme équestre.

En France, un TREC se compose de quatre épreuves : un parcours d’orientation et de régularité (POR), un parcours en terrain varié (PTV), la présentation du couple et la maîtrise des allures. Chacune de ces épreuves rapporte des points au couple. Le total des points obtenus permet d’établir le classement de la compétition. Des compétitions basées sur la randonnée équestre existent aussi dans les pays anglo-saxons.
(source wikipedia)


 

Le parcours d’orientation et de régularité (POR) a pour objectif de vérifier la capacité du cavalier à suivre un parcours imposé en pleine nature à une vitesse imposée tout en gérant les efforts fournis par sa monture. Le parcours est de 10 à 50 km, selon le niveau de l’épreuve. Il peut être réalisé de nuit dans le cas des épreuves de haut niveau. Les vitesses imposées varient entre 5 et 12 km/h.

À l’heure de départ qui lui est fixée, le concurrent se présente en salle des cartes. Il dispose de vingt minutes pour reproduire sur une carte au 1/25 000 le tracé imposé. Une fois la copie du tracé effectuée, il doit le suivre à la vitesse imposée à la sortie de la salle des cartes.

 

Parcours d’orientation et de régularité. POR
Tout au long du tracé, à des positions inconnues des concurrents, se trouvent les contrôles. Au niveau des contrôles, on note l’heure d’arrivée des couples cavalier-cheval, ce qui permet de vérifier le respect ou non de la vitesse imposée (tout écart, en plus ou en moins, par rapport au temps idéal, coûte un point de pénalité par minute). Les contrôles sont placés en des endroits particulièrement difficiles du tracé (choix entre plusieurs chemins, parcours en terrain découvert, etc.). Arriver à un contrôle par la mauvaise direction coûte une pénalité de 30 points. Toute minute de temps dépassé sur le tronçon (en plus ou en moins) coute 1 point de pénalité. Il arrive que sur certains tronçons, le cavalier ait besoin de trouver des balises grâce à des techniques d’orientation (azimuts, coordonnée Lambert, UTM…). Chaque balise non poinçonnée est pénalisée de 30 points en moins sur le total du POR.

Parcours en terrain varié. PTV
Cette épreuve permet au couple cavalier-cheval de montrer sa capacité à vaincre des difficultés ponctuelles qui sont rencontrées en équitation d’extérieur. Dans un temps limité, il doit enchaîner, selon le niveau de l’épreuve, de 12 à 18 difficultés situées sur un grand terrain vallonné. Dans la pratique, le P.T.V. est souvent installé sur un parcours de cross. Chaque difficulté est notée sur 10. Il est toujours possible de renoncer à passer l’une des difficultés et d’aller à la suivante, ce qui entraîne une note de zéro sur la difficulté mais n’entraîne pas l’élimination du concurrent. Les difficultés sont de différents types et peuvent être passées en selle ou en tenant le cheval en main, selon les cas.